Les sculptures de Picasso

 Jusqu'au 28 août 2016

 

 À partir du 8 mars prochain, le Musée Picasso consacre une grande rétrospective aux sculptures du peintre. L’occasion de découvrir un aspect souvent méconnu de son travail.

 

 

Par Alexis Pierçon-Gnezda


Si Picasso fut reconnu de son vivant comme l’un des plus grands maîtres en peinture, la sculpture constituait néanmoins une partie non négligeable de sa production artistique. Ces sculptures n’ont jamais quitté le studio de Picasso, jusqu’à sa mort. À partir des années 1970, elles commencèrent ainsi à circuler, dans des expositions publiques et privées et révélaient ainsi un autre aspect du peintre. Le Musée Picasso a souhaité placer cette exposition sous le signe des séries et des variations. En effet, les pièces que créait Picasso n’étaient jamais seules et uniques, mais toujours accompagnées de tirages, d’agrandissements et autres doubles. Le Musée a ainsi obtenu 70 prêts provenant du monde entier pour tenter de reconstruire l’ensemble. Pour beaucoup, la sculpture convenait tout à fait à Picasso, une nature tout particulièrement agitée puisqu’elle lui permettait d’arrêter et de reprendre ses œuvres selon ses envies, sans aucune contrainte. Ainsi, pour la première fois sont réunies les six pièces de la série Verres d’absinthe, des tirages en bronze crées en 1914 et dispersés durant la Première Guerre mondiale. On pourra également découvrir des œuvres caractéristiques du maître comme les instruments de musique de la période cubiste ou encore les femmes aux visages disproportionnés. Les variations de grandeur, la continuité dans ses liens les plus étroits avec la métamorphose sont des thèmes qui ont inspiré toutes les sculptures de Picasso, comme en témoigne notamment ce grand ensemble de tôles réunies entre 1954 et 1962. Il s’agissait pour lui plus précisément de s’interroger sur les processus créatifs à l’œuvre dans le passage des maquettes aux agrandissements en tôle et en béton gravé. L’exposition rassemblera alors un ensemble d’œuvres très hétérogènes les unes aux autres formant par là un vif contraste pour saisir toute la singularité et la richesse des sculptures de Picasso.

Toutes ces œuvres furent une première fois présentées en septembre au Musée d’art moderne de New-York qui restera un partenaire privilégié durant toute la période de l’exposition. Cette rétrospective sera par ailleurs l’occasion d’un colloque international au Musée Picasso les 24, 25, et 26 mars prochains, en partenariat avec le Centre Pompidou et la Bibliothèque nationale de France.

 

Commissaires de l’exposition : Virginie Perdrisot (Conservatrice chargée des sculptures au Musée national Picasso-Paris) et Cécile Godefroy (Historienne de l’art). 

musee picasso

Pratique :

 

Lieu : Musée Picasso – 5 rue de Thorigny – 75003 Paris.

Tél. : 01.85.56.00.36

Métro : Ligne 1 arrêt Saint-Paul – Ligne 8 arrêts Saint-Sébastien-Froissart et Chemin Vert.

Bus : Lignes 20, 29, 65, 75, 69, 96.

Vélib’ : Station n°3002 au 26 rue Saint-Gilles – Station n°3008 au 22 rue de La Perle.

Parkings : Parking public Temple 132 rue du Temple et Parking Marais 7 rue Barbette.

Horaires d’ouverture : Du mardi au vendredi de 11h30 à 18h – Le samedi et le dimanche de 9h30 à 18h.

Tarifs entrée : 12,50€ plein / 11€ réduit.

 

Du 8 mars au 28 août.

   

+ d'infos ici

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0