L'Opéra de Paris dévoile sa saison 2016-17

théâtre des nouveautés logo

 À partir de septembre 2016

 

Six jours après l'annonce du départ du chorégraphe Benjamin Millepied, c'est dans un climat particulier que s'est déroulée ce mercredi 10 février la présentation de la saison 2016/2017 de l'Opéra de Paris. Une saison qui allie créations, nouveautés et surprises.

 

Par Jocelyn Languille


affiche, le syndrome de l'écossais, théâtre des nouveautés

Le voile est levé sur la saison 2016/2017 à l'Opéra de Paris, six jours après les remous consécutifs à l'annonce du départ du directeur de la danse Benjamin Millepied - qui sera remplacé par l'étoile Aurélie Dupont. Ce dernier présentait sereinement ce mercredi 10 février son ultime saison aux côtés du directeur Stéphane Lissner et Philippe Jordan, le directeur musical. Stéphane Lissner qui a fait part de sa tristesse regrettant l'impatience de Millepied et qui a confirmé son intention de poursuivre les réformes engagées avec Aurélie Dupont.

 

Plus sympathique que les polémiques, la conférence de presse a révélé quelques surprises dont l'arrivée de cinq nouveaux metteurs en scène : le belge Guy Cassiers, l'irlandais Tom Creed et le cinéaste italien Mario Martone. Côté français l'arrivée de Thomas Jolly et Guillaume Gallienne de la Comédie Française.

 

Une nouvelle saison qui renoue avec la création à l'image de l'opéra Trompe-la-mort de Luca Francesconi au Palais Garnier à partir du 16 mars 2016. Une création mondiale dans laquelle le compositeur évoque Vautrin, un personnage central de la Comédie Humaine de Balzac. Mis en scène par Guy Cassiers, cet opéra en deux parties sera dirigé par la chef d'orchestre Susanna Mälkki avec Julie Fuchs (Esther) et Thomas Joharnes Mayer (Vautrin) dans les rôles principaux.

 

La nouvelle saison sera également riche en nouveautés avec 11 nouvelles productions dont Eliogabalo (Francesco Cavalli) en septembre-octobre 2016 qui dresse le portrait d'un jeune empereur sanguinaire qui s'habillait en femme, Samson et Dalila (Camille Saint-Saëns) en octobre-novembre 2016 à l'Opéra Bastille sous la direction de Philippe Jordan avec Anita Rachvelishvili dans le rôle de Dalila et Alexsandrs Antonenko pour Samson; toujours à Bastille, Cavalleria Rusticana (Pietro Mascagni) en novembre-décembre 2016 sera associé pour la première fois à Sancta Suzanna (Paul Hindemith) qui fait son entrée au répertoire de l'Opéra et mis en scène par Mario Martone sous la direction de Carlo Rizzi. Au Palais Garnier, un classique de l'opéra buffa, Cosi fan Tutte (Wolfgang Amadeus Mozart) mis en scène par Anne Teresa de Keersmaeker sous la direction Philippe Jordan qui dirigera également Lohengrin (Wagner) mis en scène par Claus Guth à l'Opéra Bastille en janvier-février 2017.

 

Parmi les surprises l'arrivée de Guillaume Gallienne qui fait son entrée à l'Opéra de Paris. En effet, le sociétaire de la Comédie Française mettra en scène La Cenerentola (Rossini) en juin-juillet 2017 et une nouvelle Carmen sera programmée en mars-avril 2016 avec Roberto Alagna et Elïna Garanča dans les rôles principaux. Le spectacle sera repris en juillet 2016 et retransmis sur la place de la Bastille. 

 

Autres grands classiques, on retrouvera en septembre-octobre 2016 Tosca (Giacomo Puccini) mis en scène par Pierre Audi sous la baguette de Dan Ettinger, Lucia di Lamermoor (Gaetano Donizetti) d'Andrei Serban en octobre-novembre 2016, Les contes d'Hoffmann (Jacques Offenbach) de Robert Carsen en novembre 2016, Iphigénie en Tauride (Gluck) de Warlikowski ou bien encore Rigoletto (Giuseppe Verdi) de Claus Guth comme seul opéra moderne de la saison en mai-juin 2017.

 

En ce qui concerne le Ballet, Benjamin Millepied persiste à reléguer le classique au placard pour programmer six entrées au répertoire et neuf créations. Sont à l'honneur George Balanchine ou William Forsythe. Pour le classique, le public pourra retrouver le Lac des Cygnes et La Sylphide.

 

Toute la programmation est disponible sur le site de l'Opéra de Paris

Écrire commentaire

Commentaires : 0