Redécouvrir Paris, début XXème au musée Albert Kahn

 

 

Le musée Albert Kahn est un lieu qu'il faut absolument découvrir. Situé autour de l'hôtel particulier ayant appartenu à Albert Kahn dans les Hauts-de-Seine, ce musée cache un trésor photographique qui regroupe près de 72 000 autochromes, dont des photographies de Paris en couleurs datant du début XXème siècle.

 

Par Jocelyn Languille


Un des rares portraits d'Albert Kahn
Un des rares portraits d'Albert Kahn

En 1903, Auguste et Louis Lumière inventèrent le procédé de photographie en couleur : la plaque autochrome, qui permet une coloration à partir de minuscules grains de fécule de pomme de terre et qui fût commercialisée dès 1907.

 

Le musée Albert Kahn, situé dans les Hauts-de-Seine et actuellement en phase de restructuration offre à ses visiteurs l'occasion de découvrir de nombreux autochromes -notamment de rares photographies de Paris du début du XXème siècle- issus des "Archives de la Planète", un fond regroupant près de 72 000 autochromes réalisés sur les cinq continents.

 

Mais qui était Albert Kahn ?

 

Si l'on peut découvrir ces photographies uniques, c'est grâce à un personnage hors norme et énigmatique dont il est nécessaire de s'intéresser. Né Abraham Kahn en 1860, celui qui prendra plus tard le nom d'Albert Kahn est un ancien banquier d'affaires. D'origine alsacienne, fils de marchands de bestiaux, ce dernier arrive à Paris vers l'âge de 16 ans. Il travaille alors comme confectionneur rue du Faubourg-Montmartre avant d'entrer à la banque des frères Edmond et Charles Goudchaux tout en reprenant les études qu'il avait interrompues. C'est un certain Henri Bergson de l'École Normale Supérieure qui l'aidera et avec qui il nouera des liens toute sa vie. Après un baccalauréat littéraire et une licence de Droit, il devient associé de la banque Goudchaux & Cie et fait fortune.

 

Albert Kahn est décrit comme un personnage complexe voire marginal. Pacifiste, mécène, philanthrope, il voue sa vie à la découverte et la compréhension du monde. C'est en 1892 qu'il s'installe dans l'hôtel particulier situé au 6 Quai-du-4 Septembre à Boulogne-Billancourt qui deviendra jusqu'à aujourd'hui le musée Albert Kahn. Il y aménage sur 4 hectares de terrain 10 jardins : jardins japonais, anglais, forêt vosgienne... un jardin mappemonde qui invite au voyage et au rêve. Albert Kahn est un mécène qui s'investit énormément dans la vie universitaire à travers le mécénat, et confie au géographe Jean Brunhes la direction scientifique des Archives de la Planète, un fond cinématographique et iconographique des peuples du monde.

 

Cet homme, qui aurait dû être le roi du "tout-Paris" termine sa vie ruiné et terrassé par la crise de 1930, laissant derrière lui un héritage incroyable.

 

De 1914 à 1918, en pleine Première Guerre mondiale, Albert Kahn charge Léon Gimpel, Stéphane Passet, Georges Chevalier et Auguste Leon de prendre des photos en couleurs de la ville lumière. Un dossier thématique intitulé "Paris sous les bombes" permet d'ailleurs de découvrir de nombreux monuments parisiens calfeutrés afin de les préserver des bombardements.

 

Voici quelques tirages de la capitale issus du fond des Archives de la Planète :

musée Albert Kahn, esplanade des invalides
Exposition de ballons à air chaud sur l'esplanade des Invalides - Paris 7e en 1909 - © Musée Albert Kahn
soldats, boulevard Exelsmans, Paris, 1920, musée Albert Kahn
Soldats près de la station de métro Auteuil - Boulevard Exelsmans - Paris 16e - Mai 1920 - © Musée Albert Kahn
canons allemands, place de la Concorde, Paris, 1918, musée Albert Kahn
Les canons pris aux allemands exposés Place de la Concorde devant l'Hôtel De La Marine - Paris 8e en 1918 - © Musée Albert Kahn
potagers, quai Louis Blériot, musée Albert Kahn
Potagers Quai Louis Blériot, Paris 16e - © Musée Albert Kahn
Grand Palais, 1909, montgolfières Michelin, Paris, musée Albert Kahn
Le premier Salon de l'Aviation entre 1909 et 1951 au Grand Palais, Avenue du Général Eisenhower Paris 8e, les montgolfières Michelin et des engins volants qui ont valu au Grand Palais le surnom de "volière" - © Musée Albert Kahn
Tour Eiffel, musée Albert Kahn
La Tour Eiffel vue du Champ de Mars - © Musée Albert Kahn
musée Albert Kahn, avenue Hoche, Paris, marchandes de fleurs
Marchandes de fleurs - Avenue Hoche, Paris 8ème - 1919 - © Musée Albert Kahn
rue de la Paix, Paris, 1919, musée Albert Kahn
Rue de la Paix pavoisée - Paris 1er en 1919 - © Musée Albert Kahn
Moulin de la Galette, rue Lepic, Paris, 1914, musée Albert Kahn
Le Moulin de la Galette - 33 Rue Lepic, Paris 18e, vers 1914 - © Musée Albert Kahn
cinéma Pathé, Gobelins, Paris, 1918, musée Albert Kahn
Le cinéma Pathé Gobelins en 1918 - Avenue des Gobelins, Paris 13e - © Musée Albert Kahn
rue d'Aboukir, Paris, 1914, musée Albert Kahn
La rue d’Aboukir, vue depuis la place du Caire, Paris 2ème - juin-juillet 1914 - Autochrome de Stéphane Passet - © Musée Albert Kahn
boulevard Beaumarchais, Paris, 1914, musée Albert Kahn
Angle du boulevard Beaumarchais et de la rue du Pas-de-la-Mule - juin 1914 - Autochrome de Stéphane Passet © Musée Albert-Kahn
passage du Caire, Paris, 1914, musée Albert Kahn
L’entrée du passage du Caire, rue d’Alexandrie, Paris 2ème - 18 juillet 1914 - Autochrome de Georges Chevalier- © Musée Albert-Kahn

En savoir plus sur Albert Kahn : extrait du film "L'insaisissable Albert Kahn" en vente ici

Jardin japonais - Musée Albert Kahn
Jardin japonais - Musée Albert Kahn

Pratique :

 

Lieu : Musée Albert Kahn - 10, 14 rue du Port - 92 100 Boulogne

Tél. : 01.55.19.28.00.

Métro : Ligne 10 – Station Boulogne - Pont de Saint-Cloud.

Tramway : ligne T2 (arrêt Parc de Saint-Cloud puis traverser la Seine)

Bus : Lignes 52, 72, 126, 160, 175, 460, 467 (arrêt Rhin et Danube).

Vélib' : station au 15, rond-point Rhin et Danube. 

Horaires :

Hiver : du mardi au dimanche de 11h à 18h (du 1er octobre au 30 avril)

Été : du mardi au dimanche de 11h à 19h (du 1er mai au 30 septembre)

Tarifs : Plein : 4€ / Réduit : 2,50€

 

+ d'infos ici

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0