Martin Scorsese, le maître cinéphile

 Jusqu'au 14 février 2016

 

La Cinémathèque Française présente une exposition exceptionnelle sur Martin Scorsese. Le cinéaste, à Paris pour son inauguration, sera à l'honneur de l'actualité cinématographique cet automne avec de nombreux rendez-vous en marge de l'évènement.



Par Jocelyn Languille


Monument du cinéma, maître, monstre sacré... les qualificatifs ne manquent pas pour évoquer Martin Scorsese qui fait l'actualité de cette rentrée à la Cinémathèque Française. Il n'aura pas fallu longtemps au cinéaste pour faire sa place au soleil dans les années 70 parmi les Spielberg, Coppola, De Palma, Lucas... le "nouvel Hollywood".

 

9 ans après la rétrospective qui lui était consacrée au musée Beaubourg, Martin Scorsese fait l'objet d'une exposition exceptionnelle qui rassemble des pièces uniques: photographies, storyboard, costumes, affiches, objets cultes... provenant principalement de sa collection privée mais aussi celles de Paul Schrader (scénariste et réalisateur) et Robert De Niro.


Martin Scorsese, c'est bien sûr Taxi Driver, considéré comme un de ses grands chefs d'oeuvre qui obtint la palme d'or en 1976. Ce drame psychologique sur la réinsertion d'un ancien combattant de la guerre du Vietnam, interprété par l'un de ses acteurs fétiches -Robert De Niro-, et qui contribua largement à la légende de ce dernier. Une des qualités du réalisateur est d'ailleurs d'entretenir une fidélité avec ses acteurs : De Niro a tourné dans 8 films, Harvey Keitel 5 films, et Leonardo DiCaprio, qui s'est récemment distingué pour son rôle de trader désinvolte dans "Le loup de Wall Street", 6 films. Interrogé sur l'acteur qui pourrait l'incarner dans un biopic, Scorsese affirme qu'il aimerait pouvoir mélanger ces trois là à l'aide d'un procédé numérique. Avant de se raviser en confiant qu'il préfèrerait considérer DiCaprio comme un fils.

 

Boulimique de cinéma Martin Scorsese trouve son inspiration dans le quartier où il grandit -"Little Italy"-, et où il vécu une enfance très entourée par sa famille. Sa famille qu'il n'hésitera pas à faire apparaître dans certains de ses films. De ses origines siciliennes, c'est notamment le cinéma italien qui nourrit ses influences. Son documentaire intitulé "Mon voyage en Italie" n'est pas seulement une introduction au cinéma italien. C'est aussi l'occasion pour lui d'évoquer les films qui l'ont marqué: "Rome ville ouverte", "Stromboli", "L'Avventura", "Les nuits de Cabiria", "La dolce vita"... des films qui racontent à ce fils d'immigrés italiens l'histoire de son pays d'origine. Dans ce documentaire, Martin Scorsese dit qu'il se trouve dans un entre-deux à mi-chemin entre l'Italie et l'Amérique. Une Amérique très présente dans ses films qui se déroulent bien souvent à New York et traitent de sujets comme la violence urbaine, la drogue, l'argent et le sexe.

 

Curieux et soucieux du patrimoine que représente la production cinématographique, Martin Scorsese est aussi à l'origine de la création de "The Film Foundation" qui a pour vocation de préserver les oeuvres de l'histoire du cinéma. L'institution, qu'il a lancée en 1990 avec d'autres grands réalisateurs (Woody Allen, Steven Spielberg, Francis Ford Coppola, Stanley Kubrick, Sydney Pollack, Georges Lucas, Clint Eastwood, Robert Redford, Robert Altman) restaure et conserve de nombreux chefs d'oeuvre du cinéma.

 

En marge de cette exposition à la Cinémathèque, de nombreux rendez-vous, conférences et projections sont programmées. Une journée porte ouverte à destination des étudiants aura également lieu le 6 novembre prochain. Du 18 au 26 octobre prochain, Arte proposera également un cycle Martin Scorsese. Sur le web, les internautes pourront virtuellement déambuler dans les décors de "Taxi Driver" ou "After Hours" et redécouvrir l'histoire de la mythique Big Apple à travers les yeux du réalisateur !

 

En gare de Lyon, toujours en marge de l'exposition de la Cinémathèque, les photographies de Brigitte Lacombe, collaboratrice de Martin Scorsese ayant réalisé de nombreux clichés sur ses tournages, seront exposées au public jusqu'à la mi-janvier.

Réservez vos places avec notre partenaire :

Commissaires de l'exposition : Kristina Japers & Niels Warnecke

 

Pratique :

 

Cinémathèque Française - 51, rue de Bercy - 75012 Paris

Tél. 01 71 19 33 33

Métro: Ligne 6 & 14 - Station Bercy

Bus: lignes 24, 64, 87

Vélib': station 12026 - 61 rue de Bercy

Horaires: lundi - vendredi de 13 heures à 19h (fermé le mardi, nocturne le jeudi). Samedi - Dimanche de 10h à 20h.

Tarif entrée: 12€ plein tarif, 9€ tarif réduit - Exposition + musée /ou film : 13€

 

Jusqu'au 14 février 2016.

 

+ d'infos et renseignements ici

Écrire commentaire

Commentaires : 0