Andy Warhol intime

 

Du 2 octobre au 7 février 2016

 

Le Musée d'Art moderne de la Ville de Paris met à l'honneur Andy Warhol. Loin des œuvres les plus connues, on pourra notamment découvrir, pour la première fois en Europe, sa plus grande installation, et pourtant la moins connue, Shadows, longue de 130 mètres.


Par Alexis Pierçon-Gnezda


Même après sa mort, Andy Warhol n'en aura donc jamais fini de nous surprendre ! On croyait tout connaître de cet artiste, aux aspects volontiers excentriques, prenant un malin plaisir à déjouer nos attentes. Et pourtant. Considéré par beaucoup comme une figure incontournable du Pop Art, son initiateur voire l'un de ses fondateurs, on se souvient surtout de son image surmédiatisée et de ses portraits de célébrités en série. C'est sans doute juste, mais forcément réducteur lorsque l'on veut véritablement explorer l'univers onirique d'Andy Wahrol. A travers la série Shadows, l'exposition Warhol : Unlimited nous permet de découvrir une autre facette de l'artiste, en proie également à de lourdes interrogations quasiment métaphysiques sur l'existence.

 

Il s'agit véritablement de sa plus grande installation. 102 toiles, disposées bout à bout sur 130 mètres de long ! On comprend l'importance qu'Andy Warhol accordait à cette œuvre. Au départ, ce sont seulement deux clichés d'ombres pris dans son célèbre atelier la « Facory » à New-York, sérigraphiés ensuite en 17 couleurs différentes. L'artiste, ici, rompt avec les produits de grande consommation et plonge, avec force, dans l'abstraction. Cette série constitue dès lors une variation, mélancolique et troublante, autour de la mort et de la peur qu'elle peut susciter en chacun de nous. Une angoisse, réelle, qui a toujours habité Andy Warhol, objet aussi bien de fascination que de répulsion.

 

Cette installation monumentale sera accompagnée d'autres œuvres issues des séries  Fleurs, Mao et Chaises électriques, et des films de l'artiste. On retrouvera, tout au long de cette exposition, de nombreux invariants caractéristiques du travail de Warhol et notamment cette volonté constante de réinventer le relation qui unit le spectateur à l’œuvre d'art. On se laissera donc submerger par l'accumulation des œuvres de l'artiste, des Self-Portraits (1966-1967, 1981) aux papiers-peints les Cows (1966) en passant par les portraits filmés, les Screen-Tests (1964-1966) et les Borrilo Box (1964). Il s'agit toujours pour Andy Warhol de remodeler l'espace et le temps pour modifier de fond en comble les perceptions. Le caractère monumental de la série Shadows nous rappelle également son désir de sortir des cadres assignés et de tendre vers la démesure et l'abolition des limites.

 

Une exposition à ne pas rater qui permettra de découvrir un Warhol inconnu du grand public, plus intime peut-être, s'inspirant de ses propres « démons » dans sa production artistique. L'occasion surtout de prendre conscience des véritables révolutions esthétiques et conceptuelles qu'il opéra dans l'art du 20e siècle !

 

Commissariat : Sébastien Gokalp et Hervé Vanel.

 

Pratique : 

 

Lieu : Musée d'Art moderne de la Ville de Paris – 11, Avenue du Président Wilson – 75116 Paris.

Tél. : 01.53.67.40.00.

Métro : Ligne 9 – Stations Alma-Marceau et Iéna.

RER : Ligne C – Station Pont de l'Alma.

Bus : Lignes 32, 42, 72, 80, 82 et 92.

Vélib': 2, Avenue Marceau.

Horaires : Du mardi au dimanche de 10h à 18h – Nocturne le jeudi jusqu'à 22h.

Tarifs entrées : 12€ plein / 9€ réduit.

 

 Du 2 octobre 2015 au 7 février 2015.

 

+d'infos & réservations ici

Écrire commentaire

Commentaires : 0