L'art prophétique au Louvre

Jusqu'au 4 janvier 2016


C'est l'exposition qui sera l'un des temps forts de cette rentée 2015, au Louvre. « Une brève histoire de l'avenir », inspirée du livre du même nom écrit par Jacques Attali, fera dialoguer des œuvres capitales du passé avec les créations artistiques les plus contemporaines pour construire, pas à pas, au présent, un récit renouvelé de notre histoire et ainsi éclairer notre avenir à l'horizon 2050.


Par Alexis Pierçon-Gnezda

 

L'histoire ne doit pas être la simple collection, aussi minutieuse fût-elle, des faits, petits ou grands, du passé, pour assouvir simplement et de façon désintéressée notre curiosité ou un goût pour l'érudition. Telle pourrait être et sera, incontestablement, la grande leçon de cette exposition qui débutera au Louvre le 24 septembre prochain. En 2006, Jacques Attali publiait chez Fayard un essai de prospective Une brève histoire du passé. Le projet en était simple bien qu'essentiel : tenter de lire à nouveaux frais notre passé, d'en renouveler le récit historique pour déterminer, avec acuité, ce futur qui nous attend. L'histoire devenait le recours essentiel pour anticiper et donc maîtriser un monde à venir, bouleversé et bouleversant.

 

 

Le pari du Louvre, à travers cette exposition, était audacieux. L'art, dans sa grande diversité, reste un invariant culturel de nos sociétés ; à cet égard, il est le témoin capital de ce que fut l'histoire de notre monde, apte par conséquent à nous éclairer quant aux enjeux futurs. En réunissant passé et présent artistiques, ces enjeux se matérialisent devant nous, nous deviennent visibles et nous imposent, à nous autres contemporains, une tâche, une responsabilité éminemment politiques.

 

 

Le parcours de l'exposition se déroulera ainsi à travers quatre grandes thématiques dont la scénographie a été l'objet de commandes spécifiques à des artistes contemporains : l'ordonnancement du monde, les grands empires, l'élargissement du monde et le monde contemporain polycentrique. Ce sera la succession de moments historiques d'extension et de repli qui sera alors mise en valeur tout comme la construction d'échanges entre individus et communautés ou encore la création de différents moyens pour rendre possibles ces mêmes échanges. La diversité sera au rendez-vous : sculpture, peinture, photographie, vidéos et installations entre autres !

 

 

Pour l'occasion, de nombreux artistes ont accepté l'invitation qui leur était faite : on retrouvera Mark Manders, Tomás Saraceno, Wael Shawky, Camille Henrot, Isabelle  Cornaro, Chéri Samba, Ai Wei Wei... Des artistes bien différents mais tous très engagés et virulents dans leurs propos ! L'art, la philosophie, l'histoire et les sciences humaines plus généralement seront ainsi convoqués pour y mener, ensemble, un véritable dialogue pluridisciplinaire. La dernière salle de l'exposition verra d'ailleurs la mise en place d'un espace de débats autour des thématiques, capitales, de la méditation des œuvres et de leur mise en perspective.

 

 

Alors que le monde se trouve agité, en proie à des changements écologiques, géopolitiques et économiques sans précédent, toute l'exposition montrera les ressources incontestables dont dispose l'art pour penser ces bouleversements !

 

 

Commissariat de l'exposition : Dominique de Font-Réaulx (conservateur général au musée du Louvre, directrice du musée national Eugène-Delacroix) et Jean de Loisy (président du Palais de Tokyo), avec la collaboration de Sandra Adam-Couralet.

 

PRATIQUE :


Lieu : Musée du Louvre – Hall Napoléon, sous la pyramide – Place du Caroussel – 75001 PARIS.

Tél. : 01.40.20.53.17.

Métro : Ligne 1 – Arrêt Palais Royal-Musée du Louvre.

Bus : Lignes 21,24,27,39,48,68,69,72,81,95.

Vélib' : Stations 1015 : 2 place A. Malraux – 1023 : 165 rue Saint-Honoré – 1014 : 5 rue de l’Echelle – 1013 : 186 rue Saint-Honoré.

Horaires : Tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h. Nocturnes les mercredi et vendredi jusqu'à 21h45.

Prix entrée : 15€, billet unique donnant droit aux collections permanentes ainsi qu'aux expositions.


 

Du 24 septembre 2015 au 4 janvier 2016.

 

+ d'infos & réservations ici

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0